Défi 2007              le thème   le programme

L'opération Défi Brestois 2007 s'est déroulée du 10 au 17 octobre.
LANDERNEAU et MORLAIX ont mis en place leur propre Défi, et ce sur le même thème.

LES IVRESSES


Les manifestations des jeunes dans les espaces publics perturbent et inquiètent les citoyens et les pouvoirs publics. Fréquemment les rassemblements d'étudiants dans les villes universitaires, les fêtes et festivals de l'été, mais aussi les regroupements de jeunes sur les places et dans les jardins publics entraînent un "trouble à l'ordre public".

Les enquêtes ESCAPAD menées par l'Observatoire Français des Drogues et Toxicomanies (www.ofdt.fr) ont montré que sur la question des ivresses régulières – plus de dix fois par an -les jeunes bretons ont un taux deux fois supérieur à la moyenne française (15% versus 7%), ceci est d'autant plus frappant que la deuxième région est nettement distancée puisque ayant un taux de 9%.

A contrario, si nous nous penchons sur les études européennes (par exemple celle publiée dans le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire du 12/09/06 - www.invs.sante.fr), globalement l'ensemble de la France apparaît avec un taux d'ivresses régulières faible. Les pays ayant les taux les plus importants étant ceux du nord de l'Europe et le Royaume Uni, alors que la France se situe dans les mêmes taux que l'Italie et le Portugal.

Nous savons depuis plusieurs années que les modalités de consommation d'alcool changent. L'alcoolisation régulière, quotidienne diminue, par contre la fréquence des occasions épisodiques mais importantes, pour ne pas dire violentes augmente. L'alcool – et ce quelque soit le type de boisson (vin, bière ou alcool fort) est utilisé pour son effet, pour une recherche de l'ivresse.

La Bretagne se rapproche donc des pratiques anglo-saxonnes et non pas de celles des pays latins. Ceci reste encore à mieux comprendre. Les études sont peu nombreuses et anciennes.

Elles ont bien souvent montré que notre région où l'ivresse est banale, pour ne pas dire pratique culturelle. Ces pratiques ne concernent pas que les jeunes et ne cessent d'interpeller les services de soins, en particulier les services d'urgences.

La banalisation des adultes envers leurs propres ivresses entraînent, bien évidemment, une banalisation de celles de leurs enfants voire une certaine complaisance.

Depuis sa création (1984) le "Défi Brestois" a toujours travaillé à ce que les "problèmes d'alcool" soient pris en compte par l'ensemble de la population.

Lors de la dernière édition (2005), nous avons reçu un certain nombre de critiques de la part des autorités de tutelles et des financeurs. Tenant compte de celles-ci nous avons souhaité que le défi 2007 se recentre sur ce travail auprès de la population.

 

Cette opération s'est déroulé autour de trois types d'actions :

 

1 – la participation à Brest Court : 

lors de l'édition de 2005, les organisateurs de Brest Court (course pédestre à travers la ville de Brest) ont souhaité s'associer au Défi. Ceci a permis à cent cinquante personnes de participer à cette course sous les couleurs du Défi Brestois.

Cette opération s'est déroulée à nouveau en 2007. Nous avons souhaité améliorer notre participation en direction de deux populations : tout d'abord les entreprises en prenant contact avec les CHSCT, les Comités d'entreprise, les clubs sportifs, mais aussi les collèges, lycées et facultés par l'intermédiaire des enseignants de sports. site de brest court

 

2 – manifestation nautique voir diaporama

depuis plusieurs années nous pouvons compter sur la coopération de l'association "Vents d'Ouest – une place pour chacun – nautisme pour tous". Ceci a permis lors de l'édition 2005 à plus de 100 personnes de découvrir Brest vue de la mer. Ces cent personnes étaient prise en charge par des structures de soins ou sociales – et nous savons combien il s'agit d'un public difficilement accessible aux actions de prévention.

Nous avons souhaité élargir cette opération en développant les partenariats. Le projet, ici, aussi est de réaliser une opération emmenant une visibilité et une lisibilité sur la ville.site de vents d'ouest 

 

3 – Autour de l'ivresse, des production d'arts plastiques.

Le thème de l'ivresse est favorable à la production de travaux graphiques. Pour ce faire nous avons sollicité les collèges et lycées mais aussi les ateliers fonctionnant dans les centres sociaux et les maisons de quartier et ce sans oublier les étudiants des beaux-arts.

Ces productions ont été exposées dans le cadre de la semaine du Défi.

 

Durant la semaine s'est déroulé, comme lors des précédentes, d'une part, bien évidemment, l'appel à chacun de s'abstenir de boissons alcooliques durant trois jours, d'autre part les animations dans la ville permettant à chacun de tester son taux d'alcoolémie et d'avoir accès aux informations concernant l'évolution de celle-ci en cas d'alcoolisation.

Une rencontre avec S. Nédellec et Ph. Batel, auteurs de "Alcool, de l'esclavage à la liberté" éditions demos s'est tenue à la librairie Dialogues.

 

En ce qui concerne le colloque, nous avons décidé comme nous l'avons dit plus haut de consacrer nos énergies aux interventions auprès de l'ensemble de la population. Le Défi Brestois n'a donc pas été organisateur d'un colloque durant cette édition d'octobre 2007.

Il a, par contre, soutenu celui organisé par la coordination des structures de soins en alcoologie et addictologie du secteur sanitaire n°1 – Bretagne (Réseau Alcool-Toxiques du Ponant) qui a aborder le même thème.voir programme du colloque  télécharger le compte-rendu du colloque

 

Nous devons souligner l'implication forte de la ville de Brest dans cette édition du Défi Brestois 2007.

Aux mêmes dates s'est déroulé, sur le même thème, un défi landernéen et un défi morlaisien.

 

 

 

 

***********************************************************************************

 

 

 

retour haut de page  retour première page